L’écologie dans la chaîne du livre de jeunesse

L’association FLPEJR questionne cette année la chaîne du livre de jeunesse par le prisme de l’écologie et du développement durable.

En effet, le livre, parce qu’il n’est pas un produit comme les autres mais bien un objet culturel, échappe souvent aux problématiques liées aux enjeux écologiques de sa fabrication.

Trois professionnelles du livre de jeunesse, dont les métiers sont indissociables, partageront cette table ronde et nous livreront leurs réflexions, leurs pratiques et leurs alternatives :

  • Adèle Tariel, autrice et journaliste pour la jeunesse, également en résidence d’écrivain avec l’association FLPEJR de septembre à mars 2021 pour la création d’un album abordant le sujet de la disparition des oiseaux communs ;
  • Angela Léry, co-fondatrice de La Cabane bleue, maison d’édition indépendante inscrite dans un processus d’édition durable ;
  • Mathilde Chauvet, libraire chez Le Rideau Rouge, Paris 18e et représentante de l’Association pour l’Ecologie du livre.

Sources et références

Enquêtes et actes de colloques :
Ouvrage :
  • Association pour l’écologie du livre, Le livre est-il écologique ? Matières, artisans, fictions, Wildproject/manifeste, décembre 2020 : http://ecologiedulivre.org/ ;
Articles :
Fiches pratiques et thématiques :